Paintings

Works on Paper Seattle

The Offhand series started as sketches in a small leather-bound ledger inscribed, “George Pond Claremont N. Hamph  Jan 21 1863.” The book was blank except for first few pages, an accounting record of a tailor’s business, written in florid handwriting. The titles show up as labels glued to the finished paintings in a format reminiscent of eighteenth-century scientific labeling. The ladders are all portraits—not physical likenesses, but verbal ones—that portray the offhand, seemingly humorous remarks that couch a mordant assessment.

Other work shown is from an untitled series inspired by late 18th century French interiors and imaginary botanicals from East Indian chintz.
______

La série Offhand a commencé par des croquis dans un petit livre relié en cuir portant l’inscription “George Pond Claremont N. Hamph Jan 21 1863”. Le livre était vide, à l’exception des premières pages, un registre comptable de l’activité d’un tailleur, écrites d’une main fleurie. Les titres  apparaissent sous forme d’étiquettes collées sur les tableaux finis, dans un format qui rappelle l’étiquetage scientifique du dix-huitième siècle. Les échelles sont toutes des portraits – non pas des ressemblances physiques, mais des portraits linguistiques – qui accompagnent les remarques désinvoltes, apparemment humoristiques, qui accompagnent une évaluation mordante.

D’autres œuvres présentées font partie d’une série sans titre, avec des éléments d’intérieurs français de la fin du XVIIIe siècle et des plantes imaginaires tirées de chintz des Indes orientales.